Sélectionner une page

Gran teatro La Fenice, sur un air de Verdi ou de Vivaldi

 

Je vais vous faire une confidence, lors de mon premier voyage à Venise lorsque je suis arrivé devant La Fenice j’ai été un peu déçu, l’on ne retrouve pas les fastes de l’opéra garnier à Paris, la devanture ne paie pas de mine, la piazzetta est étroite au point de se demander si nous sommes bien à la bonne adresse et pourtant comme nous le dit le célèbre dicton, il ne faut pas se fier aux apparences, l’intérieur est magique, un véritable chef d’oeuvre, j’adore cet endroit et ce depuis la première fois que j’y ai mis les pieds, une émotion intense a traversé mon corps et ne m’a plus quitté depuis, pourtant à la base je ne suis pas un grand fan de musique classique et encore moins d’opéra mais là, je reste bouche bée par tant de beauté et d’histoire, d’ailleurs chaque fois que je pose un pied dans la cité des doges je m’empresse de faire ma petite visite à La Fenice.

En parlant d’histoire, le gran teatro La Fenice s’appelait encore le théatre San Benedetto en 1774 lorsqu’il fut dévasté par un incendie.La ville de Venise décide de faire construire une nouvelle salle par l’architecte Gian Antonio Selva , c’est à cette époque que cette salle prend le nom de La Fenice lors de l’inauguration et 1792, ce lieu mythique de l’opéra mondial  brûle de nouveau en 1836 et rouvre ses portes dès l’année suivante, c’est d’ailleurs dans cette période que le gran teatro La Fenice acquiert ses lettres de noblesse avec entre autres pour ne citer que les plus connues, les créations de Giuseppe Verdi,Attila, Rigoletto, La Traviata et Simon Boccanegra.

Voilà pour la partie historique de l’édifice, aux XXème siècle c’est la voix de Maria Callas qui fera vibrer la scène de ce bâtiment majestueux, malheureusement il sera de nouveau victime d’un incendie en 1996, les vénitiens ont reconstruit ce temple de l’opéra qui a ré-ouvert ses portes au cours de l’année 2003, l’ouvrage porte plus que jamais bien son nom puisque comme chacun le sait, le phoenix (fenice en italien) renait toujours de ses cendres.

Pour les amateurs d’opéra, la fenice est considérée comme une référence mondiale dans ce domaine et les visiteurs viennent du monde entier pour assister à une représentation, ce que je vous encourage à faire, vous avez le choix entre les soirées lyriques, les concerts symphoniques, de danse ou de musique de chambre, une diversité qui permettra à chacun d’apprécier le son majestueux de ce théâtre, vous avez la possibilité de réserver vos billets  en ligne sur le site officiel du gran teatro la fenice.

Ce monument des oeuvres lyriques propose une visite en audio guide au tarif de 10 euros parfaitement réalisée qui prendra environ 1 heure aux visiteurs ,la visite commence par l’histoire du bâtiment et sa construction, continue par les loges en visitant la loge royale, puis par la salle de spectacle magnifique, son parquet est une véritable oeuvre d’art, qui n’a rien à envier à la Scala de Milan ou l’opéra Garnier à Paris, vous finirez par la découverte des salles annexes qui avaient beaucoup d’importance lors des représentations puisque c’est à cet endroit qu’il fallait être vu XIX ème siècle, plus que dans les loges.Vous apprécierez sûrement les parquets magnifiques et dans l’ensemble la beauté du lieux.

 

Notre Avis: Une visite 4 étoiles à ne pas rater lors de votre voyage à Venise, vous pouvez remarquer en vous promenant sur les canaux avoisinant, l’entrée à l’arrière du bâtiment, cette entrée n’est plus utilisée aujourd’hui, pourtant à la fin du XIXème siècle c’était l’entrée principale du gran teatro, les notables arrivaient en gondoles qui rappelons le, étaient à l’origine destinées au transport privé.des personnalités vénitiennes.

Pour quelques euros de plus, vous pouvez choisir un billet coupe file pour rentrer sans file d’attente, très appréciable si vous vous rendez à Venise en période de forte affluence, vous pouvez réserver de chez vous à l’avance l’annulation est garantie jusqu’à 24 heures à l’avance.

 

Météo
16 juillet 2018, 22 h 01 min
22.5
°C
13
km/h
0.0
mm

Musée de la musique